En combat pour les jeux en ligne

Après avoir reçu plusieurs plaintes de la part des pays européens, la Commission Européenne a depuis quelque temps ouvert une investigation formelle sur la politique des Etats-Unis en matière de jeux en ligne, dans la mesure où leur stratégie a des conséquences sur le marché international des jeux.

En dépit de la promesse solennelle faite par le gouvernement Bush et qui proclame le commerce global libre, la pratique à l’endroit des jeux virtuels est restée la même la législation américaine interdit aux citoyens des Etats-Unis l’accès aux jeux en ligne basés à l’étranger. De ce fait, la Commission Européenne a demandé une réponse aux responsables des politiques commerciales des Etats-Unis. Le pas suivant serait de s’adresser avec une plainte à l’Organisation Mondiale du Commerce.

L’un des officiels qui prennent la partie de la législation favorable aux jeux en ligne s’appelle Barney Frank. Son ennemi numéro 1, contre lequel il mène un combat acerbe, c’est la loi qui déclare illicites les jeux sur internet. En même temps, il est le promoteur du “libre-échange” et de l’entrée en légalité des casinos virtuels.

Peter Mandelson, le commissaire pour le Commerce, a salué l’attitude de Frank, se déclarant prêt à négocier un accord avec la partie américaine, avant de faire appel à l’OMC. Un tel accord ne sera, quand-même possible, sans que la pratique commerciale discriminatoire des Etats-Unis ne cesse pas.

RELATED ARTICLES

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *